le livre d'or de Flic et Police Mon Amour

   314 messages   
Your information are invalid
Sara Bloch
Deux superbes livres ! Chaque anecdote est empreinte de vérité, de charme et d'émotions. Elles rappellent des souvenirs poignants aux uns, des aventures qu'on évoque avec des fous rires, des histoires qu'on préfère oublier. Et il y a celles qui racontent la vie quotidienne d'un flic aux autres, à celui qui ne sait pas, à celui qui devine, à celui qui croit savoir...
J'ai beaucoup aimé "Flic" et "Police mon amour" car ils m'ont rappelé pourquoi je faisais ce métier.
Merci Bénédicte.
Floup
Deux ouvrages pour une seule belle et noble cause, réhabiliter aux yeux de monsieur et madame tout le monde une profession mal aimée car mal connue, en rendant visible l'invisible, la face cachée d'un métier décidément pas comme les autres, celui d'hommes et de femmes pourtant comme les autres...
Pour ce faire, l'auteur transpire à chaque phrase avec talent et humilité son amour sincère et sensé pour la Police, sans artifices, au travers d'anecdotes vécues en mettant en exergue son quotidien, notre quotidien.
Le plus bel hommage qui pouvait être fait à la Police d'en bas, celle qui a la tête haute et qui tient la profession sur ses épaules, la tenue..
Bravo l'artiste!
JOUVELLIER THIERRY
J'ai lu les deux bouquins, étant flic moi-même. Les deux livres sont chouettes : Pas d'utopie dedans ou bien stéréotypé voire "filtré" par la hiérarchie (celle qui ne vient jamais sur le terrain pour en voir la réalité. Ce sont des anecdotes de terrain, de "flicard", la vraie Police :) Merci à toi :)
Romain
J'ai adoré, des mots simples éclairant la réalité telle qu'elle est.... Continuer à dire ce qui gêne pour que vérité soit faite !!
Étant un ancien ADS je confirme vos dires , mais ce métier si fabuleux me rappel à grand pas : je repasse le concours de gardien de la paix dans peu de temps.
En attendant d'embrasser cette carrière, je vous souhaite une bonne continuation et persister dans vos écrits qui tiennent au corps.
Jérôme
Bah voilà, fini de lire les deuxième opus, suis pas un grand lecteur mais une fois le nez dedans (ou plutôt les yeux) impossible de décrocher!!!
Incroyable cette facilité d'écriture pour restranscrire à la quasi perfection ce que nous pouvons ressentir lors d'interventions diverses et variées.
Passant du sourire aux larmes parfois, ces bons comme mauvais souvenirs qui font qu'un flic se construit tout au long d'une carrière.
Un quotidien, de plus en plus difficile, de la Police.
Des récits criants de vérité, peut-être trop dure à avaler par le simple quidam mais tellement rassurant de ne pas avoir été le seul à ressentir ces émotions, parce qu'on ne se parle pas entre NOUS, on est des flics et on est des "durs".
Voilà, "trop vite" lu !! presqu'envie de ne jamais arriver à la fin, comme une addiction se profilant dans le désir d'intemporalité, peut être est-ce cela la "drogue" du flic; le récit de ses collègues.
Encore bravo Bénédicte et j'espère qu'il y en aura beaucoup d'autres. MERCI
Ben
Je viens de finir ton deuxième bouquin (tiens, je n'ai même pas dit bonjour...Sans doute parce que je me sens encore avec toi dans ces pages toutes fraîches sorties des presses et qui n'iront pas agoniser au fin fond d'une zone industrielle...).
J'ai préféré le premier opus, mais je reste fan, surtout pour ton style d'écriture. En tous cas, tes pages m'ont donné envie d'écrire les miennes, mes anecdotes perso, pour en faire un livre aussi mais plus destiné à ma famille et mes potes, qu'il se rendent compte plus facilement ce que j'ai vécu durant ces dix dernières années de flic. Surtout depuis ma mut' après 9 ans de 95 pour atterrir les pieds dans l'eau, dans un service beaucoup plus zen...
Je te souhaite une bonne continuation, je te le souhaite vraiment du fond du coeur (au vu des dernières pages)
Mes pensées les plus amicales!
Ben
Alain Tenaillon
Bonsoir. Riquet-Pajol, je venais de rentrer dans la police. Quand je suis arrivé au 18, tout le monde en parlait encore. J'ai lu ton livre aujourd'hui et de nombreux souvenirs sont revenus... J'étais au 18 de 87 à 91, j'étais Gardien de la Paix, je t'ai vu arriver comme OP . Moi j'étais à la J3 avec Israel, Alverne, Saus, Larrouy, Verbrugghe et tant d'autres. Je t'ai parlé quelques fois, je dois avouer que tu m'intimidais... Que de souvenirs le 18, TC Tertre, TC Goutte etc.. tes deux bouquins sont touchants, ouai c'est une partie de ma vie. Après j'ai passé le concours d'inspecteur, c'était mon rêve, maintenant je suis à Sarcelles Commandant, je suis pote à Jeff . "Putain" déja 25ans passés, c'est un métier merveilleux, et nos collègues des êtres pour la plupart exceptionnels. Voila Bénédicte, si tu passes un jour sur Sarcelles au commissariat, viens me voir, c'est avec plaisir que je prendrai un café avec toi au sein de la "grande maison". Alain
FAUCHER joel
Merci Bénédicte je suis retraité de la police et encore un bravo pour ton livre c'est vraiment le reflet de la boite.
Joël, ancien de la c.d.i 92
Olivier
Gradé, Policier et Belge, pff ça en fait des tares! Soit je vous dis un grand bravo pour vos textes ô combien savoureux!
Cyril
Salut Bénédicte !
Je me permets de t'appeler par ton prénom car nous sommes collègues et puis comme je viens de lire dans ton livre que tu n'aime pas trop les "courbettes hiérarchiques", je ne t'appellerai donc pas "Lieutenant" !
Je viens à l'instant de terminer la lecture de ton livre et je voulais te dire à quel point il m'a touché. Je ne suis dans la police que depuis 2007, je n'ai que 16 mois d'ADS derrière moi, et 4 mois de Gardien de la Paix et pourtant en lisant certains passages de ton livre je me suis dit : "Putain, je l'ai vécu ça" ou "Putain mais oui c'est vrai ça". Ce livre à répondu à certaines de mes interrogations et m'a montré que je n'étais pas le seul à penser certains trucs sur la police. Je n'ai que peu d'expérience et pourtant le peu de choses que j'ai vécu m'amènent à te rejoindre sur tes points de vue. J'ai bien fait d'avoir lu ce livre maintenant. Je pense qu'il me guidera et j'espère qu'il m'aidera à commettre le moins d'erreurs possible.