le livre d'or de Flic et Police Mon Amour

   314 messages   
Your information are invalid
Eva M.
La Fnac. 6 euros en poche. Je tourne dans les rayons, ayant une petite idée sur le prochain achat. FLIC. J'ai lu des commentaires, ça à l'air pas mal. Je repars avec ce livre. Pour une approche je lis une quinzaine de pages en marchant, puis je le ferme jusqu'au soir. Nuit tombée, une heure du matin. Je me dis que je vais lire quelques pages et puis dormir...
Sauf que ces quelques pages, en fait ce fut tout le livre. Au lieu de me coucher à une heure et demi, j'étais aux dernières lignes à six heures du mat'.
A-t-on ainsi besoin de rajouté à quel point Flic m'a plu ?
Félicitation, et merci pour ce livre. J'attends le mois prochain pour acheter Police Mon Amour.
Florent "Lucky Renz
j'ai pas lu le premier mais le second est très simplement très bien, c'est simple efficace et ça colle à notre réalité de "petits" flicards. merci madame béné !
TORDA
Les chroniques de la police retracent la vie des flics de base au contact de la misère, des petites gens et des diverses douleurs. BRAVO
Ce livre se dévore d'une traite. Tous les souvenirs de 15 ans de flic parisien resurgissent d'un coup. BRAVO.
Un jeune retraité désabuse par la politique du CHIFFRE et du RÉSULTAT immédiat.
ludwig
Bonjour!
Ce que j'écris ici, je te l'ai déjà dit, mais je voulais tout de même le partager avec d'autres lecteurs.
Je n'exerce pas le même métier que toi, mais j'ai été très touchée par tes deux livres. Ce qui me frappe, surtout, c'est combien vous êtes, au même titre par exemple que les pompiers, en contact direct avec les gens, sans sélection préalable de ceux-ci, un peu comme pouvaient se retrouver mélangés les hommes de tous horizons lorsque le service militaire était encore obligatoire.
C'est un peu difficile à expliquer, mais il me semble que cela te donne une vision "brute" de la société, sans le filtre de sélection que peut avoir un prof de lycée, un employé d'agence de voyages, ou un vendeur d'écrans plats.
Et j'adore ton humour! J'ai rigolé dans la plupart des chapitres; oui, même à des endroits où je crois que ce n'était pas politiquement correct :D
J'en parle à tous mes libraires^^ Lisez-le, les gens!
CELIE-POUJOL
Ces interventions, cette ambiance de Paris me manquent, je retrouve tout cela à travers ces lignes. La Police de province est vraiment différente. J'ai relu le premier, que j'aime, je le fais suivre lorsque je suis en traitement à l'hôpital, il me permet de m'évader dans un monde tout à fait réel. J'ai une copine qui a lu le second, elle est retraitée et vient de découvrir les coulisses de la Police. Lorsqu'elle voit une patrouille maintenant elle regarde les effectifs avec plus de compassion. Si j'avais un choix à faire entre les deux, cela serait difficile, avant de prendre une décision il me faudrait les relire, t'as qu'à voir !!!!!!!
Merci Bénédicte pour ces différents flashs de la vie que nous avons connue un jour ou l'autre et surtout si bien écrit. Dommage qu'il n'y ait pas quelques illustrations. Tout simplement Bravo. Tu es phénoménale, tu mériterais d'être dans le journal, c'est fait mais pas dans celui de Claire Chazal !!!!
Annick
Annick
Pas grand chose à rajouter par rapport à tout ce qui a déjà été écrit sur ce livre d'or. Bien écrits, captivants, ces bouquins on ne les lâche pas d'une page... On leur colle au train jusqu'à la fin et on souhaite que le chemin se poursuive encore.... (oui le flic est un être humain mais chut !!!! faut quand même pas que tout le monde le sache)... Bénédicte merci pour ces excellents livres et j'espère sincèrement qu'ils auront des petits frères dans les temps futurs !
vomito62
Hello béné!
que dire de plus que ce que beaucoup de monde a pu déjà te dire !
tes écrits sont et seront à jamais le reflet de souvenirs que la majorité des flicards ont enfoui quelque part au fond du disque dur cranien !
certains vivent avec jusqu'à leur mort sans oser les raconter, d'autres profitent des repas de famille pour se lancer, toi tu comble tout le monde en mettant toute cette souvenance sur papier !
quel bonheur de lire des anecdotes d'anciens, de se retrouver dans certaines autres, et de se dire que celle que l'on est en train de lire nous arrivera peut être demain !
merci de mettre dans la face de cette population haineuse à notre égard le côté humain, et chargé de sentiments que peut avoir "l'homme en bleu", cela ferais presque oublier les stats et autre devoir de rentabilité dont on bourre le mou au citoyen lambda !
bisous béné !
Jérôme
Bonjour, un grand bravo, j'ai lu les deux livres et j'ai hâte de lire la suite! Futur GPx, vos textes me donnent encore plus envie de déjà y être!
Philippe ROGER
Le premier opus Flic m'avait laissé perplexe parce que c'était la première fois que quelqu'un mettait à nu notre métier et surtout que l'on pouvait à la lecture de ce dernier nous redonner un visage humain. Des écrits clairs, objectifs symbolisant un cri venant des tripes... le deuxième opus "Police mon amour" va dans.. la continuité du premier. Je l'ai peut être mieux apprécié car moi même psychologiquement plus ouvert, plus mûr. Tes écrits Bénédicte permettent à travers ces deux livres, d'éveiller la conscience de beaucoup de collègues et de nous ramener aux fondamentaux de notre profession mais surtout une forme de révolution intérieure qui nous donne clairement envie d'assumer sans complexe ce lien qui nous réunit tous : la police notre amour. Et comme dans tout amour, il y a de la haine, des pleurs, de la joie, de la passion. C'est ce genre de sentiments qu'il ne faut pas occulter car c'est ce qui nous ramène à l'essence de ce que nous sommes : des hommes et des femmes ordinaires.
Laurent DREIKAUS
Béné,
Vieux lecteur de ton Blog,
tu sais déjà combien j'ai aimé ton "FLiC", Que dire de "Police mon amour"? Rien d'autre que indispensable. Un concentré d'émotions, rires, larmes... un concentré de vie. J'ai déjà envie d'une suite. Je sais que ton "Flic" continue à vivre, et va renaitre en BD alors longue vie à "Police mon amour", la BD, le film...la série télé...(si, si une vraie avec du bleu...)
Merci Béné
Laurent