le livre d'or de Flic et Police Mon Amour

   314 messages   
Your information are invalid
ELEAUME Jean-Maurice
Bravo, joliment bien écrit... bien sur étant dans la même branche ; retraité maintenant j'ai l'impression de vivre ces moments tragiques ou gais. Continue de nous faire vivre d'autres expériences. L'odeur de la "plume" ne nous quittera jamais.....
Pascal
Bravo pour la phrase : "Plus le garçon est manqué, plus la fille est réussie." Je crois que vous êtes une fille réussie !
Natt
Bravo !
franck
C'est super bien. C'est remarquablement écrit. J'ai maintenant envie de lire les livres. Bravo.
patricia Mereau
Que c'est bien écrit !
artous
Bonjour bénédicte, nous nous sommes connus à la grande époque de l'UMS 18
Plce Charles Dullin Paris 18 ème arrdt.Je suis en retraite et je vais me dépêcher de lire vos ouvrages. Cordialement,
Daniel.
SOLSONA
Voilà un énième moment difficile pour la maison Police.
Ironie du sort, cet évènement tragique intervient en plein débat sur la récidive.
Je viens d'apprendre que cet individu a été condamné à six reprises pour des délits routiers.
La récidive? Allons y! Parlons en!
On voudrait nous faire croire que le récidiviste est une victime de la société. A en culpabiliser presque la Police de faire son travail si on va par là.
Deux morts.
La justice est frileuse, surtout en ce qui concerne les infractions routières, pour lesquelles un aménagement de peine est à l'étude.
Deux morts
On voudrait nous faire croire, entre les lignes, que "le routier" reste un désordre mineur de l'ordre public.
Deux morts.
Un individu auteur de 498 infractions d'excès de vitesse en 4 ans, relaxé, malgré un dossier en béton.
Un individu auteur de 94 excès de vitesse, dont plus de la moitié au delà des 50 km/h de la vitesse autorisée, dont un petit 265 km/h pour 70 autorisés, relaxé, malgré un dossier, en béton
mireille masson
Sur les lignes Seyes de ce cahier, je prends ma plume Sergent-Major pour saluer le brigadier F. et sa digne subalterne.
J?ai l?impression d?avoir été transportée au c?ur d?un merveilleux territoire. Un territoire rare. Un territoire en voie de disparition : un îlot de langue française avec ses mots bien posés, bien employés : respectés !
Pas de respect pour la langue, pas de respect pour les gens.
Le raccourci peut paraître excessif, mais il n?est pas si caricatural que ça. L?apprentissage du français est aussi celui du respect des règles en général et par extension du respect de l?autre. CQFD.
Merci et bravo Bénédicte.
KROENIG
Bonjour, je ne suis pas fonctionnaire de police mais, de par mon métier de juriste, j'ai travaillé avec la police. Par ailleurs, j'ai eu des amis inspecteurs d'un fameux commissariat pilote de Paris (avant la réforme des OPJ).Je connais donc, un peu, le mileu. Voila quelque temps déjà que je "fréquente" votre blog, et j'ai bien sûr, dévoré vos 2 bouquins.Très bien écrits, un sacré sens de l'humour,une description "hard" mais réelle du quotidien. Félicitations pour votre courage, votre persévérance et votre sens du détail.Je ne pense pas que le nouveau gouvernement apporte beaucoup de changements, d'autant que je connais M.Valls (personne n'est parfait !)depuis une trentaine d'année. Donc, ne rêvons pas ! En tous les cas, continuez d'écrire comme vous le faites, et encore bravo !
Cordialement,
Michel
bourdon daniel
bonjour Bénédicte
j'ai acheté tes deux livres, je te félicite , pour les deux témoignages, je suis pour ma part l'auteur de "FLAG" écrit en collaboration avec elodie charmann journaliste, je voulais faire passer mon amour pour le flag aux lecteurs,
je suis major dans une bac civil de nuit, et bientôt en retraite en octobre, je voulais donc te félicité pour ts livres a bientôt.