le livre d'or de Flic et Police Mon Amour

   314 messages   
Your information are invalid
Bébertlepirate
Beaucoup y ont pensé... à relater tous ces évènements qui font notre quotidien, tu l'as fait et c'est très bien, le temps me manque pour m'y mettre car j'aurais aussi de quoi noircir des lignes entières... Montrer aux "autres" notre métier... tant décrié et critiqué, pas celui des séries télévisées à deux balles, non la vérité à quoi nous sommes confrontés chaque jour ,la violence et la misère dont on ne parle pas dans les écoles, mais qui font la une des journaux tv.
Je crois que seuls les policiers peuvent ressentir ces émotions à relire tes articles car nous les avons toutes vécues plus ou moins...
Continue... au nom de tous...
natika
J'etais deja une fervente lectrice de tes ecrits sur blogs....un grand BRAVO pour ton courage et ton livre...
thomas
apres lecture faite, je suis emu, et completement indigné de voir comment on est soutenu par notre hierarchie!! je n'ai pas de mots assez fort pour exprimer toute la colere qui se trouve en moi ! je tiens juste a saluer tous les collegues décédes dans l'exercice leurs fonctions, et dire que nous gardiens de la paix , on vous oubliera pas
CYRIL
Que dire si ce n est que tout est parfait.
Enfin un bol d air pur dans notre institution ou le silence est de rigueur.
La verite sur notre boulot, parfois notre passion, souvent meme.
Des dents vont grincer, mais la verite est la.
Je te souhaite bonne chance pour le futur.
X
Je suis GPX à Paris et fier de ce que tu as fait collègue, d'avoir dénoncé certaines dérives que nous connaissons tous mais que nous n'avons pas le droit de révéler... Je suis également triste pour notre collègue, et encore plus de voir que certaines "hautes" personnes (syndicalistes, politiques, hiérarchie) refusent que nous fassions une marche silencieuse en l'honneur de notre collègue. Ils disent que c'est une incitation à l'émeute... C'est bizzare de dire ça, tiens ? mais c'est les élections deux jours après...
SpaceCowboy
Bénédicte, votre livre est fabuleux. Maintenant faîtes du chiffre :-) Meilleurs Ventes en France. Oui. En attendant une suite...
David Legrand
... Car malgré tout, j'ai passé les meilleures et les plus instructives années de ma vie parmi vous chers collègues. Un hommage aux anciens (chefs et pas chefs)qui m'ont appris bien plus qu'un simple métier... un hommage à tous les jeunes et moins jeunes collègues que j'ai rencontré sur Paris ou en Province, aux déracinés comme aux autres, aux déçus comme à ceux (encore) motivés ;). Ton livre, bénédicte, exprime mieux que tout cet hommage et je t'en félicite mille fois. Tu parviens à exprimer cette vie de policier passionnante, entre rires, déconne et larmes et drames, horreur poussant jusqu'à parfois la misanthropie. Et bravo pour ta description sans concession de la pression adminstrativo-hiérarchique ainsi que la léthargie syndicale. Voilà, encore merci pour ce que tu as fait. Comme l'a très bien dit un collègue dans une page précédente, ton livre mériterait d'être distribué dans les boîtes aux lettres de tout citoyen! Bravo à toi et bravo à tout nos collègues, méritants entre tous.
David Legrand
Enfin... j'espère que ton livre et tes paroles vont susciter un véritable élan de reconnaissance du métier des flics "ordinaires". Car sans reconnaissance, ce métier devient ingrat. Ta démarche est un véritable baume au coeur; elle ouvre une "petite fenetre" de parole certes, mais il faut que l'on puisse se battre pour ça. Il existe d'autres métiers à risque où la parole a cours, où la détresse de l'agent est reconnue et parlée, mise en sens ; débriefée. Chez nous, quedal. Tu ramasses un cadavre, tu pues le machabbée et en lieu de débriefing tu bois un café entre collègues et tu files sur un AVP ou autre différent... Voilà un gros problème chez nous. Au bout de 10ans de boîte nombre d'entre nous manifestent des signes de détresse psychique (rapports de victimo à l'appui)... Alors moi aussi je pousse un coup de gueule: quand sera enfin reconnue et prise en charge la souffrance de nos collègues?? Voilà et je tiens à saluer tous les collègues avec qui j'ai eu l'honneur de travailler...
David Legrand
Benedicte,
Ayant travaillé 10 ans en Police-secours, j'ai été profondément touché par ton livre. Je tiens vraiment à te remercier pour ce témoignage. Tu as écrit là un grand livre, plein de vérités partagées par nombre d'entre nous. Les flics "ordinaires" sont les oubliés de l'administration ; en moyens matériels c'est sûr, mais encore plus en soutien psychologique. Nous ne sommes que des matricules à faire du chiffre, du gardiennage, à ramasser des cadavres, des coups, des pauvres hères et j'en passe et des meilleures. En 10 ans de PS, je n'ai vu un psy qu'une seule fois (lors du suicide de F... notre collègue en brigade). La psy n'est passée que pour afficher sa carte de visite sur le panneau syndical (et elle se trouvait être la nièce du préfet de police de l'époque)... alors je me suis lancé dans des études de psycho (bientôt achevées) parce que je suis très sensible à la détresse de mes collègues (la mienne aussi du reste). Détresse impossible à dire et "panser" dans ce boulot...
patrick
A toi :
Je viens d'entendre ton émission.
Je suis un un de tes collègues, mon travail se deroule en civil. Je fais partie de ton administration . "Je ne travaille pas avec des poils de cul, mais avec de l'humain" . Je dois dire chapeau kepi calot casquette! tu la fais ecrire, mettre des mots simple dans un livre. Je voudrais te dire que cette plaque et la carte que tu honores reste lourde de responsabilité. J'aurais aussi de quoi faire un livre sur la connerie humaine... Moi au travers des quelques mots que voilà avec le langage jeunes delinquants que je rencontre chaque jour, pour le plaisir, je te dirai avec leurs mots à eux tu es une asd as des as.. dommage j'aurais bien fait équipe avec toi. Mon combat est ailleurs. Je travaille en immersion, je t'en dis pas plus, tu comprendras. Ton bébé est pur certes il derange sûrement. TU SAIS ici commence le pays de la liberté, la liberté de bien se conduire...
AU PLAISIR DE TE LIRE